Jared Leto et 30 Seconds To Mars Index du Forum
Jared Leto et 30 Seconds To Mars Index du Forum   »  Jared Leto   »  Jared addicted   »  Interview
 Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    

Interview

Auteur Message
Shaigan
Posté le: Ven 23 Nov - 13:32 (2007) Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur Inscrit le: 24 Sep 2007 Messages: 155
Cette interview dâte un peu mais c'est pas grave. La voilà...

J'étais au concert au Bataclan, c'était la folie!

Jared: Oui, le public nous a très bien accueillis, les gens étaient surexcités et je peux te dire que nous aussi. On ne s'est jamais autant éclatés sur scène, c'était un des meilleurs moments de notre vie, sûrement notre meilleur concert. Ca tombe bien parce que je voulais justement que ce concert de Paris soit exceptionnel, qu'il reste gravé dans notre mémoire. Je n'oublierai jamais cette nuit au Bataclan.

Le groupe existe depuis 10 ans, pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de jouer en France?

Jared: Il fallait qu'on attende le bon moment, et malheureusement cela nous a pris du temps. On s'est dit qu'il fallait qu'on prenne notre temps pour faire au mieux. Nous avons été très occupés aux Etats-Unis, nous devions d'abord faire apsser le message de 30STM dans notre pays avant d'aller conquérir le monde.

Au concert, tu as dit que tu avais des orginies françaises, tu peux m'en dire plus?

Jared: En fait, mon grand-père était cajun, il vivait en Louisiane et parlait français, il est décédé maintenant...

Et toi, tu parles un peu français?

Jared: Oh non! I try un petit peu... (puis il reprend en anglais) J'ai beaucoup de mal à apprendre, ce n'est pas évident.

Est-ce que tes origines ont joué un rôle dans le fait que A Beautiful Lie soit réédité dans une version française spéciale?

Jared: Oui, c'est la principale raison. Le fait d'être en France est très important pour nous, de pouvoir donner ce concert. On est contents de créer petit à petit des liens avec paris, et j'espère bientôt avec le reste de la France.

Lors du concert, j'ai remarqué que tu étais un véritable showman. est-ce que ton métier d'acteur a contribué au fait que tu sois aussi à l'aise?

Jared: Non, car je n'ai jamais été sur scène en tant qu'acteur, je n'ai joué que dans des films. T'as une équipe de tournage derrière toi, c'est franchement pas la même chose. cette aisance vient plutôt du fait que nous avons plein de concerts derrière nous, on a acquis cette expérience après avoir donné des milliers de shows. Ca fait quand même 10 ans qu'on joue, et ces 5 dernières années nous avons été tout le temps en tournée, ce qui explique aussi pourquoi je n'ai pas fait trop de films ces derniers temps.

Tu es un artiste complet, non seulement tu chantes, tu joues aussi de la guitare, de la basse, et du piano. Tu te souviens de ce qui t'a donné envie de faire de la musique?

Jared: C'est venu de mon besoin de créer des choses. Mon rêve était de construire quelque chose en partant de rien, c'était ça qui me poussait. La musique permet de mettre en pratique ces deux choses qui sont importantes pour moi. Je crois que c'est tout ce processus qui m'a attiré, le fait qu'on puisse créer indéfiniment.

Y a-t'il un album en particulier qui t'a donné envie de faire de la musique?

Jared: Non, je me souviens surtout que quand j'étais petit, ma mère me passait du Cat Stevens et beaucoup de folk music. C'est tout ce dont je me souviens.

Tu joues sur un modèle de guitare que je n'avais jamais vu. D'où vient-elle?

Jared: Je l'ai faite faire sur mesure. Je l'ai déssinée sur un bout de papier et je l'ai faite fabriquer par Steve McSwain, un ami luthier de L.A. (mcswainguitars.com). Elle est unique, je lui ai donné un nom: Pythagoras. Elle a également une soeur jumelle, Artémis, qui est noire et que j'utilise beaucoup moins.

Est-ce toi qui as peint la pochette de l'édition française d'ABL?

Jared: Oui. C'est un condensé des symboles que l'on peut retrouver dans la mythologie. C'est le signe de la Trinité, il s'agit de trois têtes de mort qui représentent chacune une chose différente. C'est très métaphorique...

Tu es aussi le réalisateur des clips de 30STM. Est-ce important pour toi d'avoir le contrôle sur tout ce que fait le groupe, contrairement à ta carrière d'acteur où tu es dirigé?

Jared: Ca n'a absolument rien à voir avec ma carrière d'acteur! Mais c'est vrai que j'ai plus de responsabilités, je participe d'avantage et j'ai mon mot à dire sur le produit final, comparé à ce qu'il se passe quand je tourne un film. Avoir le contrôle est quelque chose d'important, et une fois que tu sais que tu l'as, tu veux en profiter. Je pense qu'il est important pour moi de mener à bien mes projets tout en ayant un minimum de contrôle sur ce que je fais.

Vous êtes le 1er groupe à avoir été autorisé à tourner un clip en Chine (pour la chanson From Yesterday). Comment avez-vous convaincus les autorités?

Jared: Le gouvernement chinois nous a beaucoup aidés dans les démarches, il faut simplement parler aux bonnes personnes, passer par les bons réseaux tout en étant très persévérant. On a sérré beaucoup de mains, c'est comme ça que nous avons réussi à obtenir ce qu'on voulait!

Est-ce que le gouvernement chinois a voulu jeter un oeil sur la version finale?

Jared: Non, mais c'est vrai qu'ils avaient l'air un peu inquiets. Il y avait d'ailleurs tous les jours un représentant du gouvernement chinois sur le plateau de tournage. Il nous surveillait et devait très certainement faire un rapport à ses supérieurs...

Tu es le principal compositeur, alors, est-ce que 30STM est un véritable groupe ou bien est-ce Jared Leto et ses musiciens?

Jared: (rires) Il ne s'agit pas que de moi, ça va au-delà de tout ça. C'est vrai que je suis à la base de tout, que ce soit la composition, l'aspect visuel, l'artwork, l'orientation artistique, mais aussi le business et le management. Cependant, ce n'est pas dictatorial. Ca ne les empêche pas d'avoir des idées de temps en temps et de me les proposer pour que je bosse dessus.

Tu es donc ouvert à leurs remarques?

Jared: Oui, et si ce sont de bonnes idées, je m'en sers. Je suis content quand ils me proposent de nouveaux trucs, j'aime qu'on me surprenne, je n'attends que ça. Nous avons de bonnes relations de travail, ils comprennent parfaitement mes idées et acceptent mon mode de fonctionnement. Ils me soutiennent. J'ai besoin d'eux, ils me rendent meilleur, je pense.

Tes fans, la faction Echelon, sont très motivés, certains ont même suivi toute la tournée européenne. Comment expliques-tu cet engouement?

Jared: Je pense que ça représente bien ce qu'est 30STM, une famille qui grandit partout dans le monde. Nous avons une relation très forte.Ils feraient presque tout pour mener à bien les idées auxquelles nous aspirons. Ils collent des affiches, distribuent les flyers, votent pour qu'on passe sur les radios et font connaître le groupe dans leur entourage. Ils mènent notre propagande à bien!
 



_________________
Publicité
Posté le: Ven 23 Nov - 13:32 (2007)
PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Ven 17 Nov - 19:15 (2017)